Comment utiliser le déficit foncier pour payer moins d’impôts ?

De nos jours, il est tout à fait possible de payer moins d’impôts sur les charges liés aux travaux de rénovation d’un logement avant que son propriétaire ne le mette en location. Il s’agit du dispositif du déficit foncier qui est inscrit dans la fiscalité du droit commun. Comment bénéficier de cette exonération? Quelles sont les conditions à respecter?

Aujourd’hui, il est possible de bénéficier d’une exonération de revenus fonciers existants sur un investissement de bien immobilier destiné à la location, lequel doit faire l’objet de travaux de rénovation au préalable. L’investisseur pourra ainsi attribuer le reste sur son revenu global selon un seuil prédéfini.

Pour ce type d’opération, le montant de la défiscalisation peut considérablement être élevé en France. De plus, l’excédent du déficit foncier peut se reporter sur les futurs revenus fonciers pour une durée de 10 ans.

Pourquoi opter pour le déficit foncier ?

Nombreux sont les avantages du déficit foncier. Il permet notamment de bénéficier d’un taux de déduction sur les revenus qui n’est pas inclus dans le plafonnement global des niches fiscales. Le plafond global peut également être utilisé pour obtenir d’autres avantages comme des aides à domiciles, des FIP, des SOFICA, des investissements en Outre-Mer.

Le déficit foncier reste aussi un bon moyen de revaloriser le patrimoine par une rénovation du bien immobilier. C’est le moyen de défiscalisation par excellence pour les investisseurs qui enregistrent un revenu foncier important.

Comment bénéficier du déficit foncier ?

Le déficit foncier est assujetti à certaines conditions. Tout contribuable souhaitant en bénéficier se doit de les respecter. Parmi ces nombreux critères, il y a par exemple l’obligation de soumission à un dispositif déclaratif ou un régime réel d’imposition. Ensuite, il y a aussi l’obligation de mise en location du bien immobilier dès la fin des travaux ou alors de justifier que tout a été mis en œuvre pour le faire. Il faut également respecter l’engagement locatif. En effet, le logement doit être mis en location jusqu’à la fin de la 3ème année après l’attribution du mécanisme défiscalisant sur le revenu global.

Comment voir ses bénéfices en choisissant la défiscalisation en déficit foncier ?

Il existe de nombreux outils de simulation en ligne qui peuvent permettre de connaître la valeur des avantages perçus par le système de déficit foncier. Ils sont généralement gratuits et délivrent des informations fiables que tout contribuable peut personnaliser en fonction des informations spécifiques de son logement.