Comment réaliser un audit immobilier LMNP ?

Pour l’investissement dans l’immobilier locatif, on a le choix entre plusieurs dispositifs de défiscalisation. Certains, comme le Duflot, le Scellier, naissent, changent, et disparaissent. Mais, heureusement, actuellement, il y en a qui reste pérenne, comme le LMNP. Ainsi, ce dernier, le statut de Loueur de Meublé Non Professionnel, lui, rassure, depuis le temps, des nombreux contribuables. Néanmoins, il demeure, avant tout, comme tous les autres, un placement à risque. D’où l’importance d’un audit immobilier. Mais comment le réaliser ?

Pourquoi un audit immobilier ?

Le statut de Loueur Meublé Non Professionnel, appelé LMNP, concerne, surtout, aux contribuables qui veulent se constituer une rente pérenne, comme l’anticipation de la retraite, en accomplissant un investissement dans u bien meublé locatif.  Ainsi, il est possible de bénéficier une déduction d’impôt, et d’amortir, aussi bien l’immeuble que le mobilier. En effet, on peut déduire des impôts, entre autres, les intérêts de l’emprunt, les charges de copropriété, les frais d’entretien, de réparation, et amortir les murs et les meubles, sur une période de 5 à 30 ans.

Mais pour être sûr, et bien réussir, il faut apercevoir, impérativement, tous les cas possibles, par une méthode par anticipation. En effet, avant de se lancer dans un placement en LMNP, il sera prudent de bien anticiper les risques de tout investissement immobilier locatif meublé.  Cela montre la place prépondérante d’un audit immobilier en LMNP.

La procédure d’un audit

audit immobilierChaque placement a ses propres risques. Ces risques spécifiques impliquent une nécessité d’une méthode adaptée, et propre à chaque investissement immobilier, pour ne pas passer à côté de la plaque.

Les points essentiels à auditer

En général, l’investissement en LMNP se base sur quelques points.

          L’emplacement

Comme tous les investissements immobiliers locatifs, l’emplacement est l’un des éléments clés, pour une bonne opération immobilière. Ainsi, il faut savoir, qu’en LMNP, il existe  deux types d’emplacement possible : celui du classique, et de la résidence service. Selon le choix, avant de se lancer, il faut, alors, d’une part se demander si l’emplacement du bien immobilier est adapté à l’usage prévu, et, d’autre part, si sa qualité répond à celle d’un emplacement dans l’absolu. Ce point est très important, car la rentabilité et la bonne revente en dépendent.

          Les revenus locatifs

Un bon revenu locatif, surtout, en LMNP, en résidence services, est présenté par un loyer régulier, à moindres charges, et pour une longue durée. En effet, Pour que l’investissement soit réussi, il faut en premier lieu en  retirer un revenu locatif consistant, et durable, qui ne soit ni absorbé par des charges ni temporaire, ou volatil. Comme le précédent, la rentabilité, et la rente, en dépendent, également. Pour qu’un audit du revenu locatif soit complet, et crédible, il faut analyser, aussi, en détail le bail commercial, s’assurer que  le gestionnaire est solvable, et se renseigner sur le marché local.

           Le gestionnaire

Un bon investissement en LMNP dépend, énormément, de la compétence, et la qualité du gestionnaire. Chaque type de résidence services est unique, et a ses propres prestations. En effet, il conviendra d’être vigilant sur les caractéristiques du gestionnaire en fonction du type de résidence concernée.

          Les impôts

Sur le plan fiscal, le statut du LMNP, en général, ne présente pas de risque particulier, pour l’investisseur. Toutefois, les contraintes administratives, et fiscales, ne sont pas une mince affaire. Pour être bien épaulé, il est toujours préférable de demander des conseils auprès des connaisseurs à la matière.

Il y a encore d’autres points, comme, entre autres, l’état du bâtiment et la reddition des charges, à analyser. En vérité, l’audit concerne la totalité de l’investissement. C’est toujours conseillé d’engager un expert à la matière, pour que l’expertise se fasse en bonne et due forme.

Conclusion

Pour s’investir dans l’immobilier locatif, il faut être vigilant. C’est-à-dire, avoir un esprit et l’œil ouvert, pour analyser correctement chaque opportunité d’investissement qui se présente. En effet, la méthode d’audit immobilier n’est pas un tout.